A propos de SAFE

Solar Alliance for Europe - Kontakt
 

Notre mission

Solar Alliance for Europe (SAFE) est un réseau d'entreprises et d'associations actives dans le domaine de l'énergie solaire. Nous soutenons les objectifs allemands et européens pour la protection du climat et le développement des énergies renouvelables. Pour atteindre ces objectifs, le marché a besoin d'une concurrence ouverte et loyale sans restrictions commerciales.

BayWa re_Mitglied bei SAFE

EnBW_Mitglied bei SAFE

MVV_Mitglied bei SAFE

Solarpraxis_Mitglied bei SAFE

GPJoule_Mitglied bei SAFE

IBC_SOLAR_Mitglied bei SAFE

pvXchange Mitglied bei SAFE

Vispiron_Mitglied bei SAFE

Wattner_Mitglied bei SAFE

Beegy Mitglied bei SAFE

Zimmermann Mitglied bei SAFE

Qui est membre du réseau ?

SAFE regroupe des entreprises allemandes actives dans le domaine de l'énergie solaire en Allemagne, en Europe et dans le monde. Nous sommes des développeurs de projets et exploitants d'installations, des distributeurs de panneaux solaires, des intégrateurs de systèmes et des fournisseurs d'électricité. Nous partageons la conviction selon laquelle l'énergie solaire joue un rôle central dans l'approvisionnement énergétique futur. Cela requiert une expansion continue de l'énergie photovoltaïque à un coût aussi faible que possible. Les restrictions au commerce des produits solaires, telles que l'application d'un prix minimum ou les droits de douane liés à des mesures de rétorsion constituent une entrave à cette évolution. Raison pour laquelle nous refusons ces restrictions commerciales et luttons pour leur suppression.

« Lettre ouverte pour un marché solaire sans barrières commerciales »

Outre les initiateurs du réseau SAFE, presque 50 autres entreprises et associations ont déjà clairement pris position en faveur d'un marché solaire sans barrières commerciales sous la forme d'une lettre ouverte. Ces entreprises et associations représentent une grande partie de la chaîne de création de valeur, de fabricants de silicium aux développeurs de projets et installateurs, sans oublier les exploitants et distributeurs d'électricité solaire.

Le lettre ouverte peut être téléchargée ici (anglais).